Faire un backup

Bonjour à tous,

Pour continuer ce tuto, je vais vous expliquer comment fair une sauvegarde (ou backup) de la carte SD. En effet, cela prend un certain temps pour installer tous les logiciels sur la carte, sans compter le temps de mettre l’image de base sur la carte. C’est pourquoi je vous conseille de régulièrement faire une sauvegarde de votre carte. Pour ce faire, vous aurez besoin d’une machine fonctionnant sur Linux (quoiqu’avec MacOS, cela devrait aussi marcher, mais je n’ai pas testé).

Tout d’abord, insérez votre carte dans votre ordinateur (ou dans un lecteur de carte SD), ensuite taper

sudo fdisk -l

(si vous n’êtes pas sous Debian, tapez df)

et là, vous devriez être capable didentifier votre carte SD grâce à la taille de celle-ci. Notez son emplacement (c’est moi, c’est /dev/mmcblk).

Ensuite, c’est très simple, il ne vous reste plus qu’à lancer la commande suivante:

sudo dd if=/dev/sdb | gzip -9 > ./raspberry-20130705-sdb.img.gz

et vous attendez tranquillement, ça va prendre un bon moment. Il vous restera alors une image compressée de votre carte SD.

Ou alors, il y a une solution plus rapide, c’est qu’à la place d’e copier bit après bit l’image, on peu y copier des megaBit. c’est pourquoi je lance toujours la commande suivante:

sudo dd  if=/dev/sdb | gzip -9 ./raspberry-20130705-sdb.img.gz bs=1024

Petite information

Bonjour à tous,

Ces dernières semaines ont été riches en développements, problèmes , solutions et même en nouvelles piste. Tout d’abord, jusqu’à présent, nous utilisions VNC pour la connexion distante. Malheureusement, à cause cde cela, il y a un conflit de manager de fenêtres X (celle que nous utilisons pour controller le véhicule entre autres. Sachant que notre programme en python qui permet de faire fonctionner le véhicule ayant une interface graphique contenue dans une fenêtre X est lui-même dans une fenêtre X (celle de VNC-Viewer. Le problème est que les données sont biaisées lors du transfert de packet. En effet, notre code est à l’écoute du clavier et l’orsque une touche est enfoncéee, le code envoie une lettre qui sera interprété par le Raspberry Pi et l’Arduino, et lorsque nous la relachons, le code envoie une autre lettre. Lorsque nous utilisons ce code via VNC-Client, nous ne parvenons pas à bloquer la répétitions de touches, ce qui fait que le véhicule avance par saccade. Pour remédier à ce problème, nous avons fait en sorte de ne plus passer par VNC-Viewer, mais par SSH (avec un tunnel X), ce qui marche parfaitement. Après avoir discuté avec plusieurs personne de ce problèmes, nous avons décidé de terminer tout d’abord le drone avec le code python, puis, au vu du temps restant, de recommencer à coder, mais cette fois-ci, en Java. Cette fois-ci, il y aura plus de difficultés dans le sens où nous allons devoir inclure dans notre code la communication entre le serveur et le client. Nous allons commencer par le faire en UDP-IP avant de peut-être le faire en TCP-IP. Nous nous imposons comme délais (pour le python), mercredi prochain.

Guvcview

Bonjour à tous,

Pour vous remercier d’être venu 1000 fois sur notre blog, nous avons décidé de poster une petite vidéo sur l’utilisation de Guvcview.

Comme vous pouvez le voir, l’image n’est pas très grande, mais grâce à cette petite taille nous arrivons à avoir un bon rafraîchissement d’image.

La webcam

Bonjour à tous,

Dans ce tuto, je vais vous expliquer comment installer la webcam afin que vous puissiez avoir une image à distance. Vous avez donc besoin d’une caméra (compatible avec le Raspberry Pi voici le lien de vérification. Si vous prenez un modèle non inscrit dans la liste, je ne garanti pas que cela fonctionne). Pour l’exemple, je vais utiliser une webcam Logitech C270 à 39 CHF. Pour utiliser la webcam, il nous faut un petit logiciel, j’ai choisi guvcview car il est très léger et fonctionne très bien. Pour installer ce logiciel, il faut aller dans le Terminal et taper ceci:

sudo apt-get install guvcview

Une fois installé, vous branchez la webcam sur un port USB (ou sur le hub USB, il se peut que certaines webcam requièrent plus de puissance). Et vous lancez le software avec la commande suivante:

guvcview

Vous pouvez rajouter les arguments que vous souhaitez. Vous les trouverez en tapant

guvcview --help

mais ils ne sont pas vraiment nécessaire puisque une interface graphique est proposée dans l’application. Le démarrage du logiciel peut prendre quelques secondes. Il devrait ensuite y avoir deux fenêtres, une avec l’image de la webcam, et une deuxième avec des réglages. Voilà, vous avez maintenant un système autonome qui envoie une image.
Voici le lien de la suite du tuto: [à venir]

Le wi-fi

Bonjour à tous,
Dans ce post, je vais vous expliquer comment installer le wi-fi sur le Raspberry Pi. Tout d’abord, vous allez avoir besoin d’un dongle wi-fi qui soit compatible (voir ici). Je vais utiliser le dongle Edimax EW-7811Un. Je tiens à préciser que ce dongle requiert un surplus de puissance donc il faut utiliser un hub USB. Une fois que vous avez votre dongle wi-fi en main, vous le branchez au Raspberry Pi (via le hub USB) et vous ouvrez le Terminal. Dans le Terminal, tapez:

lsusb

La console devrait vous retourner quelques lignes, dont une nous intéresse. Elle devrait ressembler à ceci:

Bus 001 Device 001: ID 1de3:7824 Edimax Technology Co., Ldt EW-7811Un 802.11 Wireless Adapter [Realtek RTL8188CUS]

Si vous avez une ligne dans ce genre là, c’est bon, votre Raspberry Pi détecte le dongle.
Maintenant, tapez la commande suivante:

lsmod

Dans la répons donnée par la commande, il devrait y avoir une ligne où il est écrit ceci:

8192cu                485042   0

Si vous ne voyez pas cette ligne, réinsérez le dongle dans le port USB. Comme dernière vérification, entrez la commande

iwconfig

Et il devrait y avoir un

wlan0

qui apparaît.
Très bien, maintenant, nous allons pouvoir configurer notre dongle. Pour configurer ce dongle, il faut ouvrir un fichier.

sudo nano /etc/network/interfaces

Une fois dans le document. Il faut vérifier que les lignes ci-dessous soient décommentées (qu’il n’y ait pas de # devant):

auto wlan0
allow-hotplug wlan0
iface wlan0 inet manual
wpa-roam /etc/wpa_supplicant/wpa_supplicant.conf

Pour supprimer des #, il faut simplement de diriger avec les touches fléchées et supprimer le # avec la touche backspace. Pour sauvegarder le fichier, faites ctrl+x et choisissez oui puis entrée (deux fois).
Une fois que ce fichier à été modifié, il faut créer le fichier où il y aura les données de connexions (SSID, mot de passe etc…). Pour ce faire, tapez ceci:

sudo nano /etc/wpa_supplicant/wpa_supplicant.conf

Dans ce fichier, écrivez ceci (en remplaçant Votre_SSID par le nom du réseau et Votre_CODE_WPA par le code de sécurité du réseau):

network={
ssid="Votre_SSID"
proto=RSN
key_mgmt=WPA-PSK
pairwise=CCMP TKIP
group=CCMP TKIP
psk="Votre_CODE_WPA"
}

Une fois toutes ces manipulations terminées, vous allez pouvoir taper:

sudo ifup wlan0

Cette commande permettra de redémarrer l’interface du dongle et ainsi, le dongle va tenter de se connecter au routeur que vous lui avez assigné.
Pour connaître l’adresse ip que le Raspberry Pi utilise via le dongle (qui n’est pas le même que par le câble Ethernet), il suffit de taper:

ifconfig wlan0

Et il y aura une ligne comme celle-ci:

inet addr:xxx.xxx.xxx.xxx Bcast yyy.yyy.yyy.yyy Mask 255.255.255.255

Ce qui est à la place du xxx.xxx.xxx.xxx est l’adresse ip du Raspberry Pi. Notez qu’il est possible que pour que la connection fonctionne, il faille redémarrer le Raspberry Pi avec la commande suivante:

sudo reboot

Pour la suite du tutoriel, voici le lien